Yves AudardYves AUDARD
Après des études musicales (solfège, piano) au Conservatoire du Mans, rentre au lycée La Fontaine à Paris dans les classes du C.A.E.M. et se consacre à la musique ancienne avec le groupe « Les Ménestriers » qui remporte en 1970 le Grand Prix de l’Académie du disque. Après des tournées en France, en Europe, Afrique du Nord et aux U.S.A., il redevient professeur certifié d’éducation musicale en 1974, puis professeur agrégé en 1983. Il reprend alors des cours d’orgue avec Suzanne Chaisemartin et Michelle Leclerc.
Exerçant dans l’Yonne en 1974 à Migennes, il fonde deux ans plus tard la chorale Arcadelt qui deviendra en 1992 le Nouvel Ensemble Choral de Joigny, puis enseigne à Avallon de 1978 à 1984 où il sera organiste titulaire de l’orgue de la Collégiale St Lazare pendant dix huit ans. Sa nomination aux collège et lycée de Joigny lui, permet de devenir organiste titulaire de St Thibault en 1987, choisi par M. Albert Mourier pour être son successeur. Son activité d’organiste l’amène à enregistrer un CD de noëls anciens en 1992 avec le Nouvel Ensemble Vocal de Joigny, puis un CD récital« Bach, Franck, Boëly... » en octobre 2001. Secrétaire de la Fédération des Orgues de l’Yonne sous la présidence de Mme Michelle LECLERC, il a crée
l’association des « Amis des orgues de Joigny » dont il est le Président.
Marco d'Avola Marco d’AVOLA
est né en Sicile en 1959. Il obtient un brillant diplôme d’orgue au Conservatoire de Musique de Palerme avec mention très bien et félicitations du jury, après avoir eu un baccalauréat classique et passé une maîtrise de droit, ce qui lui permet d’exercer le métier d’avocat. Depuis lors, Marco d’Avola mène en parallèle l’activité d’organiste, pianiste et compositeur.
Comme interprète, sa carrière le mène dans des centres organistiques prestigieux dans toute l’Europe, naturellement en Italie comme à Rome à l’Institut Pontifical, à Westminster
Abbey de Londres, au festival de Barcelone, à Salzbourg, Berlin, Bruxelles ou encore aux U.S.A., à St Patrick
de New-York ou St Thomas, à la National Cathedral de Washington, enfin à
Philadelphie.
Comme compositeur, Marco d’Avola est l’auteur d’un grand nombre d’œuvres symphoniques, chorales et instrumentales où l’orgue tient une place de choix. Sa messe de Requiem pour chœur, orchestre et orgue, enregistrée sur CD en Pologne, a eu l’honneur d’être présentée au Pape Jean-Paul II. Il a aussi composé un concerto pour orgue et orchestre donné à Minsk, ainsi que de nombreuses œuvres religieuses comme par exemple son Stabat Mater. Ses œuvres sont éditées notamment par l’Institut pontifical de
musique sacrée et il a reçu pour cela de nombreuses récompenses. Elles ont été souvent interprétées dans plusieurs pays d’Europe et d’Amérique.
Actuellement, Marco d’Avola est organiste honoraire de la Cathédrale de Ragusa en Sicile et membre du Collège Royal des organistes de Londres. En ,plus, chaque année, il dirige le festival d’orgue de Ragusa en décembre, un des plus importants d’Italie.

Jean-François BAUDONJean-François BAUDON,
après des études de piano, débute l’orgue au Conservatoire d’Amiens, puis au C.N.R. de Reims dans la classe d’Arsène Muzerelle. Il se perfectionne ensuite auprès de Jean-Pierre Leguay, organiste de Notre-Dame de Paris.
Actuellement organiste de Notre-Dame d'Epernay, il se produit régulièrement en concert, seul ou au sein de formations diverses.
Ses recherches sur l’orgue lui ont permis de publier  l’Inventaire "des orgues de la Marne ", pour le Ministère de la Culture, et ses études de musicologie l'ont conduit à l’obtention d’une maîtrise et d’un D.E.A. à l’Université de Paris-IV (Sorbonne).Il est également titulaire du C.A.P.E.S. d’Education Musicale et enseigne en collège à Epernay.


Laurent BEYHURSTLaurent BEYHURST
a étudié l’orgue successivement sous la direction de Norbert PÉTRY (Metz), d’André STRICKER (Strasbourg) et Bernard FOCCROULLE (Bruxelles), le clavecin avec Aline ZYLBERACH (Strasbourg) et la pédagogie de l’orgue sous la direction de Jean FERRARD (Bruxelles).
Diplômé du Conservatoire National de Région de Strasbourg (1er Prix d’Orgue) et du Conservatoire royal de Bruxelles (Ecole Supérieure des Arts : Master II en didactique, spécialité orgue) destiné à l’enseignement de l’orgue dans les conservatoires français et européens (diplôme supérieur européen), Laurent BEYHURST est également musicien chercheur et pédagogue.
Diplômé des Universités de musicologie de Metz, Strasbourg, Aix-en-Provence (Maîtrise –mention très bien) et Nancy (Master II de recherche, anciennement DEA, mention très bien), il termine actuellement une thèse de doctorat sur La transcription pour le clavier d’œuvres théâtrales de Jean-Baptiste LULLY, sous la direction de Jean-Paul MONTAGNIER, à l’Université de Nancy II.
Particulièrement attaché à l’orgue ancien et de caractère, non exclusivement classique, à sa facture, à son répertoire, aux problèmes liés à sa restauration, à sa conservation et à sa valorisation, Laurent BEYHURST est le titulaire-conservateur de l’orgue Julien TRIBUOT (1699) de l’église Saint-Martin de Seurre en Côte d’Or, merveilleux et attachant témoin du Grand Siècle français. Dans cette mouvance, il a créé, en 1999, les Rencontres de Musique Ancienne de Seurre et en assure la direction artistique.
Partageant son intérêt pour la musique d’ensemble, par la pratique de la basse continue et de l’accompagnement au grand orgue de tribune, il a fondé l’ensemble Le Concert Tribuot, formation regroupant de une à cinq voix solistes auxquelles peuvent s’adjoindre quelques instruments concertants selon les programmes et les répertoires abordés.  
Parallèlement à ses activités d’enseignement musical, il donne des concerts en France  et à l’étranger (Luxembourg, Belgique, Allemagne, Canada…), dans le cadre de festivals ou de concerts isolés (Saint-Rémy-de-Provence/Festival Organa, Montréal/Les Couleurs de l’Orgue Français, Congrès de la F.F.A.O et de la G.D.O, La Route des Orgues de Moselle, La Route des Orgues d’Alsace, Krummhörner Orgelfrüling/Allemagne du nord, Épernay/Musiques d’Été, Paris/Cathédrale Notre-Dame, Paris/Eglise Saint-Germain-des-Prés, Saint-Maximin-de-Provence/basilique Saint-Madeleine, Lyon/Primatiale Saint-Jean, Strasbourg/Église Saint-Thomas, Belfort/Cathédrale Saint-Christophe, Saint-Antoine l’Abbaye, Thionville/Église Saint-Maximin,...) 
Sa discographie pour le label LIGIA (distribution HARMONIA MUNDI), est saluée et récompensée par la presse spécialisée (4 étoiles du Monde de la Musique, 5 Diapasons, Recommandé par Classica, Le Magazine de l’Orgue/Bruxelles). Pour plus de renseignements : concerts, récompenses de la presse spécialisée, production & distribution artistique sur le site : orgue-seurre.com

Marie-José CHASSEGUETMarie-José CHASSEGUET
Née au Mans, elle étudie au Conservatoire de musique puis se rend à Paris où elle travaille notamment le piano avec Lélia Gousseau et l’orgue avec Rolande Falcinelli. Elle remporte en 1974 un premier prix d’orgue à l’unanimité au Conservatoire Supérieur de musique de Paris. Elle devient titulaire du Grand-orgue de la Cathédrale St Julien du Mans.
En 1977, elle reçoit le Prix de la Vocation, promotion « Jean Rostand ».
En 1993, elle est élue à l’Académie du Maine.
Enseignant le piano et l’orgue, elle est aussi membre de la Commission nationale des orgues non protégées au titre des Monuments historiques.
Elle a enregistré l’intégrale pour piano et orgue de Marcel Dupré avec Rolande Falcinelli, l’œuvre pour orgue de Pierre Wissmer, les six concertos pour orgue du Padre Antonio Soler avec François-Henri Houbart.

Retour à la page Concerts
Jacques BoucherJacques BOUCHER
est l’un des principaux animateurs de la vie de l’orgue au Canada. En effet, musicien radiodiffuseur, il a produit plus de 1500 récitals consacrés à l’instrument à tuyaux, à l’école et à la facture québécoises. Sa discographie compte plus de trente-cinq titres privilégiant la littérature d’orgue symphonique et témoigne de la vitalité de sa carrière d’interprète. Il a donné de nombreux concerts au Canada, en France, en Italie, en Belgique, en Slovaquie, en Espagne,au Mexique, aux Etats-Unis, en Équateur et aux Bermudes. Jacques Boucher est connu comme un infatigable réalisateur (1972 à 1997) et directeur des émissions musicales (1984 à 1987) à la Société Radio-Canada. Sous sa direction, la radio
FM a connu un dynamisme qui l’a située aux côtés des grandes radios du monde.
Il est aussi présent en duo avec la violoniste Anne Robert et la saxophoniste Sophie Poulin de Courval.
Depuis 1986, Jacques Boucher est titulaire du grand orgue Casavant opus 615 de l’église Saint-Jean-Baptiste de Montréal. Jacques Boucher a reçu sa formation d’organiste dans la classe d’Antoine Bouchard à l’École de Musique de l’Université Laval à Québec. Il a par la suite travaillé avec le musicien français Antoine Reboulot. Jacques Boucher a été directeur général et artistique des Jeunesses Musicales du Canada de 1998 à 2002. En 2006 il a été nommé doyen de la Faculté de musique de l’Université de Montréal pour un mandat de 4 ans. Il est avec Odile Thibault co-auteur des biographies de Joseph Rouleau et d’Antoine Reboulot.
Retour à la page Concerts

Denis CHARDONNET

est né en 1971,  Il commence l'étude de l'orgue à St Florentin avecJean-Edel Berthier, puis avec Michel Jollivet à Auxerre, alors titulaire del'orgue de la cathédrale.  Il a suivit une formation universitaire enmusicologie à Dijon, et enseigne la musique dans un collège d'Auxerre. 
Ildirige également la chorale "Si ça vous chante" d'Aillant sur Tholon depuis2001.




Retour à la page Concerts

Yves CUENOT

 est actuellement organiste co titulaire du Grand-Orgue de la Cathédrale de Dijon et titulaire de l’orgue historique « Callinet-1789 » de l’église d’Auxonne.
Il enseigne au c
onservatoire de Dijon et dirige l’école de musique d’Auxonne.
Ses maîtres ont été Jeanne MARGUILLARD et André ISOIR pour l’orgue ainsi que Jean-Patrice BROSSE et Scott ROSS pour le clavecin.
Bien qu’ayant dédié toute sa carrière à ces deux instruments, son parcours musical l’a amené à travailler le piano, le tuba et la direction d’orchestre.
Très impliqué dans la vie associative, il fut président de la Fédération des Orgues de Côte d’Or pendant 9 ans durant lesquels il incita la sauvegarde et la restauration de beau nombre d’instruments. Par ailleurs, il fut chargé de cours à l’université de musicologie de Dijon.
Yves CUENOT se produit dans les grandes tribunes de France mais aussi en Europe proche (Angleterre, Hollande, Suisse, Allemagne, Portugal, Italie), en Russie (Saint Petersbourg, Moscou…), en Estonie (Festival international de Tallinn), à Porto-Rico, Guadeloupe, Nouvelle Calédonie, St Pierre et Miquelon, Canada (Festival de musique française de Montréal), Uruguay (Festival international de Montevideo). Il est aussi sollicité pour des master-class à l’orgue et au clavecin en Allemagne, Russie, Estonie, Canada.
Il a également réalisé des enregistrements dont les programmes créent la nouveauté et suscitent la louange de la critique.
De plus, il compose pour divers instruments et pour la voix.


Retour à la page Concerts
Martin GESTER
Claveciniste, organiste, pianofortiste, Martin Gester est aussi venu à la musique par le chant. Sa passion pour l’art vocal, aussi bien  polyphonique que lyrique, il l’exerce à la tête de son Parlement de Musique, ensemble modulable de chanteurs et d’instrumentistes dont la  quarantaine d’enregistrements illustre le répertoire baroque européen  - souvent des révélations - de Victoria à Mozart. Chef invité, Martin  Gester dirige le répertoire de Monteverdi jusqu’aux symphonies  classiques. Une collaboration toute particulière s’est établie avec l’orchestre baroque Arte dei Suonatori (Pol.) autour des concertos baroques qu’ils enregistrent pour BIS. Mais Martin Gester aime tout autant l’intimité avec ses claviers, entourés si possible d’un cercle  de musiciens choisis autour des madrigaux de Monteverdi, des motets et  concerts royaux de Couperin ou de la musique de chambre de Haydn et de  Mozar


Retour à la page Concerts
Firmin DECERFFirmin DECERF
Lauréat de l'Institut Lemmens (Malines - Louvain), il a enseigné l'orgue et l'improvisation à l'IMEP (Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie Musicale) à Namur ainsi qu'à l'Académie de Musique de Bastogne. Il est aussi titulaire de l'orgue Schumacher de l'église St-Pierre. L'improvisation qu'il a travaillée pendant deux ans avec Pierre Cochereau à Paris et à Nice est une de ses facettes musicales les plus étonnantes. Il donne des concerts en Belgique et à l'étranger dont deux tournées aux USA.
Il a enregistré plusieurs disques compacts, consacrés à l'improvisation, sur l'orgue dont il est titulaire ainsi que sur l'orgue de l'Abbaye d'Orval et un CD d'improvisations au piano. Son CD intitulé "Le Chemin de la Croix et la Résurrection" a obtenu différentes récompenses auprès de la presse écrite et le magazine MO lui a décerné le "Coup de chapeau". Un nouveau CD-DVD "vingt Méditations Symphoniques Improvisées sur les Mystères du Rosaire" sortira en septembre prochain.
Son activité s'étend aussi dans le domaine du chant liturgique actuel: enregistrement, participation à différents festivals de musique liturgique et compositions de chants religieux. La liturgie, qu'il affectionne particulièrement en tant qu'organiste, demeure pour lui un moment privilégié de sa vie professionnelle.
En octobre 2001, il a créé le Festival d'Orgue de Bastogne. Dans le cadre du Festival International de Wiltz (Grand Duché de
Luxembourg), il donne régulièrement des "master-class" d'improvisation à l'orgue. De plus, le Conseil de l'Enseignement artistique belge l'a pressenti pour donner une formation "Improvisation au piano" à des professeurs de piano de différentes Académies de Musique.
En avril 2004, il a participé à Dijon aux "Journées Pierre Cochereau" en tant que soliste et membre de la table ronde organisée autour de la
personnalité du titulaire de Notre-Dame de Paris dont on commémorait le 20ème anniversaire de sa disparition. A l'occasion du 60e anniversaire de la Bataille des Ardennes, il a composé une œuvre pour orgue intitulée "Une étoile dans la nuit". Cette œuvre est éditée chez Bayard - Nizet à Stavelot (Belgique). Dans le cadre des "Ciné-concerts" du Centre cinématographique Jean Vigo à Bordeaux, il a improvisé en juin 2005 et 2006, sur des films muets, "L'heure suprême" de 1927, à l'orgue Dom Bedos de l'Abbatiale Sainte-Croix et "Le Golem" sur l'orgue de l'église Saint-Louis des Chartrons.. Et lors du Festival International de Wiltz 2006, il a également accompagné sous forme
improvisée "Le Mécano de la Général" de Buster Keaton, film muet de 1927. En février 2007, il a été invité à improviser sur un film muet lors des "Rencontres Internationales du Film de Patrimoine de Vincennes".

Marie-Hélène GEISPIELERMarie-Hélène GEISPIELER
Est née à Arcachon. D'origine alsacienne et lorraine, Marie-Hélène GEISPIELER est fille de musiciens longtemps établis à NICE. Sa mère était altiste, son père professeur de clarinette au Conservatoire National de Région et soliste à l'orchestre Philharmonique. Elles fait ses études musicales au CNR de Nice, sous la direction de Pierre Cochereau et René Saorgin, où elle obtient les premiers Prix d'harmonie et d'orgue, ainsi que le Grand Prix de la Ville de Nice. Parallèlement, elle prépare le Professorat d'Education Musicale avec Nicole Cochereau, Ginette Curé, Mario Vittoria, Christine Reneau et René Saorgin. Finaliste au Concours International d'orgue d'Innsbruck «Prix Paul Hofhaimer» pour la Musique Ancienne. Lauréate des académies internationales d'été de Nice, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, Haarlem, Pistoia, Salamanque, elle se perfectionne auprès de L.F. Tagliavini, Werner Jacob, Michel Chapuis et Guy Bovet.
Professeur d'éducation Musicale jusqu'en 2003. Co-titulaire des Grandes Orgues de l'Abbaye Saint-Victor de Marseille de 1977 à 2003.
Egalement organiste au Temple de la rue Grignan de cette même ville. Actuellement titulaire de l'orgue historique Cavaillé-Coll de Lunel (Hérault), et Présidente des Amis de l'Orgue. Elle donne de nombreux concerts en soliste, avec choeur ou orchestre (Festival de Saint-Victor de-Marseille, Eté musical de la vallée de la Roya, Soirées de Musique Française de Saint-Maximin, Saint-Rémy-de-Provence, Nice, Monaco, en Languedoc-Roussillon,en Corse, à Paris, à la cathédrale d'Auch, à
Sainte-Croix de Bordeaux, en Bourgogne, dans le Territoire de Belfort (pour
« Orgalie ») etc...
Elle joue dans des formules variées: orgue à quatre mains (avec Claudine Grisi), violon (Marie-Geneviève Ménenteau, violon baroque ; Marie le Carlier, Serguei Kalinine), trompette (Nicolas Planchon), chant ( Dany Barraud, Jane Berbié, Christine Demangel, Ernesto Fuentes), avec flûte, hautbois, violoncelle.
Membre du Conseil d'Administration de la FFAO (Fédération Francophone des Amis de l'Orgue).
Discographie: Orgues Historiques de : Saint-Chinian (Hérault), La Porta, Olmi-Cappella et Muro (Haute-Corse).
Membre du Conseil d'Administration de la FFAO (Fédération Francophone des Amis de l'Orgue).
Discographie:Orgues Historiques de :Saint-Chinian (Hérault), La Porta, Olmi-Cappelle et Muro (Haute-Corse)


Retour à la page Concerts
Michelle GUYARD
a commencé ses études musicales par le piano. Elle a  été lauréate du Concours International de Genève. Elle a fait partie  de la classe d'orgue du professeur Edouard Souberbielle.
Elle a obtenu  un premier prix d'orgue au Conservatoire Natio- nal Supérieur de Paris  (1968) sous la direction du Maître Gaston Litaize.
Elle travaillera comme soliste à Radio-France et comme organiste au  Grand-Orgue de l'église Saint-Merri à Paris et en collaboration avec le musicologue Jean Saint-Arroman. Chef de chant du choeur Urlandi Furiosi, elle a produit pendant dix ans des oeuvres du répertoire  lyrique.
Depuis Mars 2000, elle dirige le choeur de l'église Saint- Augustin à Paris.Guillaume Lasceux  (1740-1861)



Retour à la page Concerts

Éric LEBRUN
est né en 1967. Il commence l’apprentissage de la musique à l’âge de huit ans par la clarinette, puis poursuit ses études aux C.N.R. de Rueil-Malmaison et de Saint-Maur-des-Fossés, où il est l’élève de Gaston LITAIZE. Reçu au Conservatoire National Supérieur de Paris, il étudie dans les classes d’orgue, harmonie, contrepoint, fugue, analyse musicale, orchestration, histoire de la musique. Il en sort muni des plus hautes distinctions, dont un premier prix d’orgue dans la classe de Michel CHAPUIS.
Lauréat au concours international « Grand prix de Chartres » en 1990, il est nommé la même année organiste titulaire du grand orgue de l’église Saint-Antoine des Quinze-Vingts, l’un des plus beaux Cavaillé-Coll parisiens. Sur cet instrument, il enregistre les intégrales de Jehan ALAIN, Maurice DURUFLÉ, César FRANCK.
Professeur d’orgue et d’écriture musicale au C.N.R d’Angers durant plusieurs années, il est à présent professeur d’orgue au C.N.R de Saint-Maur.
Il collabore très souvent avec le chef Michel PIQUEMAL, ce qui l’a amené à enregistrer sous sa direction des œuvres de DURUFLÉ, POULENC, ROPARTZ, LENDVAY. L’enregistrement de l’œuvre vocale et pour orgue de DURUFLÉ a remporté en 1996 les troisièmes « Victoires de la musique classique ». Éric LEBRUN est l’auteur de plusieurs œuvres vocales et instrumentales.
Dirigée principalement vers les instruments à cordes, l’orgue et la voix, sa production s’inspire volontiers de divers univers littéraires : par exemple, les grands poèmes médiévaux (la Chanson de Roland, la Folie Tristan), et les psaumes (cantate « De exilio », « Domine no est exaltatum », Miserere, Psaume 130). Grand amateur de théâtre, il collabore souvent à des spectacles
dont il écrit ou improvise au piano la musique de scène.
Éric LEBRUN est Président d'honneur de l'Association ANGUELO


Retour à la page Concerts
Timothy et Nancy LEROY NICKEL
Le duo formé par Timothy et Nancy LeRoy Nickel est specialisé dans la  recherche et l’execution des oeuvres pour claviers à quatre mains de la  Renaissance à nos jours. Aprés leurs études à la Guildhall School of  Music de Londres, ils font leurs débuts à New York au Weill Recital  Hall de Carnegie Hall en 1987 puis à Londres au Purcell Room en 1990. 
Ils ont enregistré trois CD de duos de piano “Romantic Connections,”  “Family Classics,” et “Piano Duets of Florent Schmitt” pour le label  Arsis (Boston) et deux discs de l’orgue, “For Two to Play” (Arsis) et  “Music for Organ Duet” (le label Palatine, Portland).
Les Nickels sont diplomés de l’Université de Valparaiso ou ils ont  étudié l’orgue avec PhilipGehring et ont suivi l’Académie d’orgue de Harald Vogel à l’Aurich (Allemagne du Nord).  Nancy a etudié en privé  à Paris avec le maître André Marchal, organiste à SaintEustache. Les  Nickels ont enseigné aux universités de Concordia et Marylhurst et  sont responsables de la musique àSt.JamesLutheran Church (Portland,  Oregon) et à St. Luke’s Episcopal Church (Vancouver, Washington).
Au cours d’une tournée européeanne en 2011, le duo a participé au  Festival International d’orgue à la Cathédrale de Sens,ainsi qu’aux  festivals d’orgue de Chaource, Saint Florentin et Vézelay (2011, 2014). Les critiques  ont ecrit “…voir les mains sur emême clavier, ou bien chacune en dessous de  l’autre, avec une étonnante facilité sans rien perdre en musicalité, a de quoi ravir les mélomanes” (Chaource) et “jeu virtuose, une danse  tourbillonnante, virtuelle, sans jamais s’emmêler.” (Die Welt, Berlin).


Retour à la page Concerts
Marie-Ange LEURENTMarie-Ange LEURENT
a étudié l’orgue avec Gaston LITAIZE au CNR de St Maur des Fossés et le piano auprès de Lucette DESCAVES au conservatoire de Rueil-Malmaison. Elle termine ses études au CNSM de Paris, où elle obtient de nombreuses récompenses dont un premier prix d’orgue dans la classe de Michel CHAPUIS.
A 22 ans, elle est nommée organiste titulaire du Grand orgue de Notre-Dame de Lorette à Paris.
Professeur au conservatoire Leo DELIBES de Clichy, elle enseigne également l’écriture musicale à l’université Paris-IV SORBONNE et a été professeur de formation musicale au CNSM de Paris.
Marie-Ange LEURENT a déjà enregistré plusieurs disques compacts dont un sur l’orgue de Santa Maria de Mahon à Minorque (Espagne) qui fut salué par la critique internationale.
Plusieurs compositeurs lui ont dédié des œuvres, parmi lesquels Gaston LITAIZE, Florentine MULSANT et Valéry AUBERTIN.

Christophe MANTOUXChristophe MANTOUX
Élève de Gaston Litaize pour l’orgue et de Jean-Claude Raynaud pour l’Harmonie, Christophe Mantoux remporte, en 1984, le Grand Prix d’interprétation du Concours International d’Orgue de Chartres.
Organiste titulaire de la cathédrale de Chartres de 1986 à 1992, il est actuellement professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional de Strasbourg et organiste titulaire de l’église Saint-Séverin à Paris.

Christophe Mantoux mène une carrière de concertiste dans le monde entier. Il est par ailleurs régulièrement invité à animer des classes de maîtres, en particulier sur la musique française, et à participer à des jurys de concours en France et à l’étranger.




Retour à la page Concerts

Gilles MATRAND
Né en 1949, Gilles Matrand étudie l'orgue avec deux professeurs: de 1964 à 1971 avec Pierre Bouttier, puis de 1987 à 1991 avec Thierry Pallesco.
Il intègre le conservatoi
re de Puteaux en 2002 dans la classe de Philippe Sauvage; il obtient en 2006 un prix de perfectionnement. Depuis il poursuit l'étude de l'orgue, ainsi que l'écriture musicale avec Thierry Biennaymé; depuis fin 2012 ce dernier l'initie à la composition et orchestration.
Depuis 2001, Gill
es Matrand est titulaire de l'orgue Clicquot/Abbey de l'église St Martin à Chevreuse (78).


Retour à la page Concerts
Jean MISLINJean MISLIN
Parallèlement à son métier de professeur de musique qu’il exerce au lycée Pasteur de Besançon, Jean Mislin est aussi organiste et chef de chœur.
Après ses études à l’Université et au Conservatoire de Strasbourg, notamment dans la classe d’orgue de Pierre Vidal, il a également travaillé la direction de chœur et d’orchestre auprès de Helmut Rilling à Stuttgart et de Karl Österreicher à Vienne.
Il a dirigé le chœur de la Société des Concerts de Besançon de 1978 à 1985 et l’Orchestre des Jeunes de Besançon de 1985 à 1991.
En 1985, avec une cinquantaine de choristes, il fonde le Chœur Heinrich Schütz, appelé à se produire régulièrement en Franche-Comté, en Suisse et en Allemagne, dans des programmes a capella ou avec le concours de solistes, de l’Orchestre de Besançon, de l’Orchestre de Montbéliard ou d’autres ensembles instrumentaux.
En 1988, il crée le Chœur et Orchestre Inter-Lycées de Besançon qui rassemble chaque année plus de 150 jeunes musiciens, instrumentistes et chanteurs.
Mirjam MYKLEBUSTMirjam MYKLEBUST
soprano norvégienne, entreprend dans son pays natal des études musicales complètes par le piano, l’orgue, le chant choral et l’art lyrique. Parallèlement à sa formation musicale, elle s’oriente vers des
études scientifiques en obtenant le Bachelor Physical Therapy (Oslo, Norvège, 2003) et le Master Health Science (Bergen, Norvège, 2006).
Désirant vivre en France et connaître sa culture, Mirjam MYKLEBUST entre au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Avignon où elle achève son cursus musical dans la classe de Pierre GUIRAL.

Sa prédilection pour les langues (norvégien, anglais, français, néerlandais, allemand et italien) l’amène à poursuivre une activité lyrique de grande qualité, tant dans les chœurs qu’en tant que soliste (J. Strauss/ La Chauve Souris/Opéra Nordjford de Norvège, Puccini/Madame Butterfly/rôle Kate Pinkerton/ Opéra Nordjford de Norvège, H. Purcell/Didon & Énée/rôle de Didon/Conservatoire du Grand Avignon, Rossini/Petite Messe Solennelle/soliste & chœurs/ Conservatoire du Grand Avignon,…)
Henri PagetHenri PAGET
Henri PAGET est organiste titulaire de Ste Jeanne de Chantal à Paris. (XVIème).
Il a travaillé l’orgue avec Pierre COCHEREAU puis Michel CHAPUIS au Conservatoire National de Région de Strasbourg où il obtint le premier prix d’orgue. Il poursuit ses études musicales au Conservatoire National de Paris où il obtint les 1ers Prix d’harmonie, de contrepoint et fugue. Il enseigne à la Schola Cantorum de Paris.
Il a donné de nombreux concerts : à Paris (Notre Dame, La Madeleine, St Antoine des Quinze Vingt, St Séverin, St Etienne du Mont, St Sulpice…), en France, en Allemagne, en Suisse, en Belgique ainsi qu’aux Etats-Unis (New York : St Patrick, St Thomas…), Washington (National Cathédral), Boston, au Canada (Festival d’orgue de Christ Church de Vancouver), en Italie (Côme), au Festival International d’orgue de Cantù.
Il a écrit un important corpus de chants liturgiques en collaboration avec le Père Jean-Marie LUSTIGER (Cardinal-Archevêque de Paris), un Oratorio de Noël (1978) ainsi qu’une Passion selon St Jean (2006), « Les Sept Paroles » pour baryton solo, chœur et orgue (2009), une œuvre pour flûte et orgue « LICHT » (2006), une « FANTASIE » pour flûte en sol, violon et orgue (2014), un « PSAUME DE DAVID 61 » pour Soprano Solo, Violon, Chœur et Orgue et « Asa No Mézamé » (« Eveil du matin », en japonais) pour Flûte en Sol seule.Il dirige le Chœur de Ste Jeanne de Chantal. Henri  PAGET  est membre de l’Institut Jean-Marie LUSTIGER.           

Retour à la page Concerts
Paul PARSONS
Paul Parsons est né à Derby (Angleterre), et a fait ses études à Chetham's School of Music(Manchester) et à l'Université de Cambridge, où il était organ scholar de Gonville and Caius College.

Étudiant de Lionel Rogg au Conservatoire de Geneve, il a ensuite occupé plusieurs postes en Angleterre comme organiste dans diverses églises de Londres, à la cathédrale de Sheffield et à l'Abbaye de Wymondham (Norfolk).
Depuis septembre 2012, il vit près de Brienon dans le village de Vachy (Champlost). Il est chef de chœur des Petits Chanteurs de l'Étoile (Sens) et également de la chorale Philomela. Il est aussi organiste à l'église paroissiale de Saint Florentin.
Il se spécialise dans la musique de l'époque baroque et a fait des enregistrements sur instruments historiques de cette période.
Dans ses temps libres, il est un agent secret et ses intérêts sont le jardinage, la peinture et les voitures classiques


Retour à la page Concerts
Pierre PINCEMAILLEPierre PINCEMAILLE
Organiste titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale de Saint-Denis
Concertiste international
Après de brillantes études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, récompensées par cinq Premiers Prix (Harmonie, Contrepoint, Fugue, Orgue-Interprétation et Orgue-Improvisation), Pierre Pincemaille a remporté successivement cinq Premiers Grands Prix aux Concours Internationaux de Lyon (1978), Beauvais (1987), Strasbourg (1989), Montbrison (1989) et Chartres (1990).
 Nommé en 1987 organiste titulaire des Grandes Orgues de la Cathédrale de Saint-Denis – premier instrument d’Aristide Cavaillé-Coll  (1840) - Pierre Pincemaille poursuit sa carrière internationale de concertiste, non seulement dans la plupart des pays d’Europe, mais également aux États-Unis, au Canada, au Japon, en Chine, Russie, Amérique latine et Afrique du Sud. Il a joué, en soliste, sous la direction de chefs prestigieux : Mstislav Rostropovitch, Myung-Whun Chung, Riccardo Muti, Charles Dutoit, John Nelson…
 Instrumentiste virtuose, il démontre, de surcroît, un exceptionnel talent de coloriste à chacun de ses récitals. Par la magie de ses registrations, il tire parti de toutes les ressources sonores d’un orgue, et fait invariablement découvrir à ses auditeurs toute une palette de sonorités insoupçonnées. Enfin, son extraordinaire talent d’improvisateur est unanimement reconnu par l’opinion internationale.
 Outre plusieurs CDs d’improvisations, Pierre Pincemaille a enregistré l’intégrale des œuvres de Maurice Duruflé et de César Franck, les dix Symphonies de Charles-Marie Widor, ainsi que ses propres transcriptions de « L’Oiseau de Feu » et de « Petrouchka » d’Igor Stravinsky. Sa discographie compte aussi des œuvres pour orgue et orchestre de Saint-Saëns, Berlioz, Jongen et Copland. Son dernier enregistrement est un double CD consacré aux œuvres de jeunesse d’Olivier Messiaen.
 Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Pierre Pincemaille enseigne également l’Improvisation à l’Orgue, au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés.
 Pierre Pincemaille est Chevalier des Palmes Académiques, Chevalier des Arts et des Lettres, et Chevalier de l’Ordre de Saint-Grégoire-le-Grand.
Agenda de concerts sur le site : www.pierrepincemaille.com
Sylvain PLUYAUT

Sylvain PLUYAUT

 est, par l’étude et l’expérience, un artiste rompu à toutes les disciplines de l’art de l’organiste, interprétation, harmonisation, accompagnement, improvisation et musique d’ensemble. En septembre 2005, il est nommé professeur d’orgue au CRR de Dijon et se consacre avec passion au développement de sa classe qui est rapidement devenue une des classes d’orgue les plus dynamiques de France, ouverte aux petits dès l’âge de 7 ans. Il est, depuis 2008, professeur d’improvisation et d’accompagnement pour la formation des organistes liturgiques russes à la cathédrale catholique de Moscou.
Après avoir été accompagnateur de chœurs français ou étrangers les plus prestigieux (Arsys, Maîtrise de la cathédrale de Dijon, ensemble Joseph Samson), des solistes (F. Chatoux, T. Caens, du trio Caens-Cazalet-Becquet, F. Conard) et des orchestres symphoniques (Orchestre national de Lyon, de Lorraine, d’Ile-de-France, de Picardie…), sa carrière s’oriente maintenant naturellement vers les récitals solistes à la carte.


Pas de photo

Jean-Jacques PREVOST

 est professeur agrégé d'éducation musicale.
Il a fait ses études de piano, puis d'orgue avec Aline Van Barentzen, Geneviève de La Salle et Marie-Louise Girod.
  Il est organiste du temple protestant de Fontainebleau, directeur musical de l'Ensemble Laudate Dominum, avec lequel il vient de donner "Un requiem allemand" de Johannes Brahms et prépare pour décembre 2011, l'Oratorio de Noël de JS Bach.
Il est membre du Comité Directeur de la Fédération musique et chant de la Réforme.


Anne RobertAnne ROBERT, violon
Artiste accomplie, la violoniste Anne Robert est reconnue pour son jeu qui exprime « sensibilité, suavité du son, dextérité et élégance du phrasé » (The StradMagazine, Londres). Elle mène une carrière active de chambriste qui la conduit
régulièrement en Europe, aux États-Unis, en Asie et dans les provinces canadiennes.
Anne Robert joue régulièrement avec l’organiste Jacques Boucher. Elle dirige Continuum, un projet artistique qui soutient les porteurs de mutations génétiques prédisposant au cancer.
Son parcours artistique est ponctué d’obtention des plus hauts diplômes d’interprétation de l’Université d’Indiana aux États-Unis, de la Royal Academy of Music de Londres et du Conservatoire de musique de Montréal et de nombreuses
distinctions. Premier violon à l’Orchestre symphonique de Montréal pendant douze ans, directrice artistique du Festival d’été de la Maison Trestler à Vaudreuil-Dorion pendant sept ans, la discographie d’Anne Robert compte plus
de vingt-cinq titres qui révèlent l’éclectisme de son répertoire et son intérêt marqué pour la musique française. Pédagogue appréciée, elle enseigne au Conservatoire de musique de Montréal et l’Académie d’été du Centre d’arts Orford. Anne Robert joue sur un violon de Carlo Antonio Testore de 1738.


Retour à la page Concerts
Benoît ROBERT


Benoît ROBERT

jeune organiste sénonais a été l'un des derniers élèves de la regrettée Michelle Leclerc, organiste de la Cathédrale de Sens. Il a assuré  l'intérim avec l'une de ses camarades pendant les mois qui ont suivi sa disparition jusqu'au recrutement du nouvel organiste. Encore étudiant, Benoît a choisi la toccata composée par Michelle Leclerc pour lui rendre hommage
.






Henri de ROHAN- CSERMAKHenri de Rohan-CSERMAK
a commencé ses études d’orgue avec le maître biterrois Paul Fouquet, élève d’Henri Libert et d’Henri Mulet. Il devient ensuite l’élève de Michel Bouvard et André Isoir, aux Conservatoires de Toulouse et de Boulogne, avant de se perfectionner dans la classe de Marie-Claire Alain, au Conservatoire Supérieur de Paris (cnr).
Agrégé de l’Université, il se fait connaître pour ses recherches sur la Manufacture Th. Puget, puis sur la musique liturgique à l’époque romantique, dont témoignent plusieurs publications. D’abord chargé de cours à l’université de Paris IV-Sorbonne, il poursuit son activité de musicologue en particulier par sa collaboration à la première édition complète de l’œuvre d’orgue d’Alexandre Boëly (éd. Publimuses). Il est Conseiller au Département Arts & Culture du Centre National de Documentation Pédagogique. Il est aussi depuis octobre 2005 le Conseiller artistique orgues de l’ARIAM Île-de-France, expert à ce titre près du Conseil Régional et des Conseils Généraux d’Ile-de-France.
Invité de nombreux festivals d’orgue en France et à travers l’Europe, il est titulaire honoraire du grand orgue de la Cathédrale de Béziers et, depuis 2003, le lointain successeur de Boëly comme titulaire du grand orgue Clicquot-Ducroquet de Saint-Germain-l’Auxerrois, l’ancienne et prestigieuse « Paroisse royale et impériale du Louvre ».


Pas de photoEmmanuelle ROUAULT, 
flûtiste, a un parcours artistique guidé par la recherche de sonorités, résonances et esthétiques différentes.
Elle étudie auprès de Cornélia Reich et se perfectionne auprès de Frédéric Chatoux. En 1999, elle se tourne vers le traverso (flûte traversière baroque) qu'elle étudie auprès de Hélène d'Ivoire et Charles Zebley et se produit au sein de divers ensembles ; Almazis (dir Iakovos Pappas), Ensemble Jubilate de Versailles avec lequel elle enregistre le Te Deum de J.A. Blanchard.
Diplômée de ces deux instruments (Ville de Paris, CRR de Paris et CRR de Cergy-Pontoise), elle est également titulaire du Diplôme d’État.
Suite à sa rencontre en 2005 avec le compositeur et organiste Henri Paget, elle se produit depuis lors avec lui et interprète ses compositions (création de « Licht » en 2006 à Saint-Antoine-des-Quinze-Vingts à Paris).
Par ailleurs elle forme un Duo avec le guitariste Pascal Pacaly depuis 2010. En 2006 la découverte du Shakuhachi (flûte traditionnelle  Japonaise) l'amène à rencontrer de grands maîtres (Kaoru Kakizakai, Tehurisa Fukuda, Véronique Piron, Jim Franklin, Christopher Blasdel et Gunnar Jinmei Linder) dont elle suit l'enseignement lors de master-class et festivals internationaux (Londres, Prague).

Edith SCHINDLER



Edith SCHINDLER

est actuellement professeure agrégée au collège Montpezat de Sens. Clarinettiste ayant travaillé avec Roger Lenoir à l'Ecole de musique de Joigny, elle s'est consacrée depuis plusieurs années à la flûte à bec baroque. Elle a dirigé l'Ensemble Choral de Joigny après le départ d'Yves Audard.






Pas de photoCatherine TODOROVSKI
est née à Toulouse,  claveciniste et organiste, elle a étudié le clavecin en France avec Kenneth Gilbert et au Québec avec le regretté Scott Ross et Réjean Poirier. Parallèlement, elle a étudié l'orgue auprès d'Antoine Bouchard. Elle a aussi travaillé en Europe avec Gustav Leonhardt et Luigi Ferdinando Tagliavini.
Elle est diplômée du CNR de Toulouse ainsi que du CNSM de Paris où elle a reçu plusieurs récompenses (clavecin, analyse, harmonie, etc), de l'Université Laval de Québec (Maîtrise en interprétation du clavecin et Maîtrise en interprétation de l'orgue), de l'Université du Québec à Montréal (Baccalauréat en pédagogie musicale) et de l'Université de Montréal qui lui a décerné en 1992 un Doctorat en interprétation du clavecin. Elle a remporté le Premier Prix à l'unanimité au Concours d'orgue John-Robb de la section de Montréal du Collège royal canadien des organistes en 1984 et s'est aussi distinguée dans des compétitions internationales, en particulier au Concours International d'orgue de Bruges en 1985.
Depuis déjà plusieurs années, Catherine Todorovski mène une carrière très active tant à l'orgue qu'au clavecin. Elle a joué comme soliste avec divers orchestres et a été invitée à donner de nombreux récitals dans divers Festivals au Canada (en particulier au Festival de Lanaudière) et en Europe, notamment en France et en Italie où elle joue régulièrement mais aussi en Suisse, en Belgique, en Espagne et en Pologne. Elle a aussi enregistré quelque cinquante récitals pour Radio Canada et plusieurs disques sous les étiquettes Atma et Syrius.
Professeur au Conservatoire de musique de Montréal depuis 1994, Catherine Todorovski est aussi chargée de cours de clavecin et d'orgue à l'Université de Montréal et titulaire des orgues de l'église St-Antonin.
Sa discographie reflète son intérêt marqué pour la musique italienne. Ses disques ont reçu les éloges de la critique, notamment de François Tousignant (Le Devoir) qui écrit : « Vous découvrirez une interprète de feu et de sang en Catherine Todorovski. Virtuosité étonnante, sens du phrasé qui fait ronronner de plaisir et registre toujours convaincant, voici les trois qualités dont se pare cette musicienne intelligente. On sent et on entend, sans doute aucun, qu'elle aime et qu'elle adore ce répertoire qu'elle nous interprète sans compromis. Toujours la même authenticité de la musique, le même regard sérieux et souriant sur la partition »


                   
Valentin Gascon Villa
est l’un des organistes mexicains les plus en  vue de sa génération.Après avoir bénéficié dans sa prime jeunesse de l’enseignement et des  conseils de la pianiste María Concepción Giovannetti, il entre à 15  ans au Conservatorio Nacional de Música à Mexico où il est admis dans  la classe d’orgue de Francisco Javier Garduño Sansoube. Dans ce même  établissement, outre le piano et la musique de chambre, il travaille  l’harmonie, le contrepoint, le chant grégorien et s’initie à la  musique ancienne. Par ailleurs, il suit les master-classes d’Horacio  Franco (Mexique), Cristina Garcia Banegas (Uruguay), Elisa Freixo  (Brésil), Stefan Kofler (Italie) et Jean Guillou (France).
Boursier de  diverses institutions publiques mexicaines ainsi que de l’état  français, il peut alors se rendre à Paris pour se perfectionner dans  la classe d’orgue de François-Henri Houbart au Conservatoire de Rueil- Malmaison. Il y obtient le Prix de Virtuosité, récompense qui lui est  aussi décerné dans la classe de clavecin de Blandine Verlet et Laurent  Stewart. Au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés, il remporte enfin  le Prix d’Improvisation à l’orgue dans la classe de Pïerre Pincemaille.C’est à l’issue de rigoureuses épreuves probatoires qu’âgé de  seulement 22 ans, il est désigné comme titulaire des grandes orgues  historiques de la cathédrale de Mexico. Il entame alors une carrière  de soliste et, parallèlement, se voit attribuer en 2002 le Premier  Prix du Concurso de órgano, piano y clavecín.Il devient titulaire en 2010 de l’orgue de Notre-Dame de Chatou et  préside l'association Les Amis de l'Orgue de Chatou qui se fixe pour  principal objectif celui d’assurer le rayonnement de cet instrument  (dû aux facteurs Abbey/Ayer) mais, aussi, contribue activement à la  vie culturelle de la ville.En 2014, il a remporté le Grand Prix Gaston Litaize, ce qui lui a valu  de réaliser le disque El libro que contiene onze partidos du  compositeur Joseph de Torres, distribué par le label Solstice [Voir  sur le site de Solstice-music].
Valentin Gascon Villa se produit en Europe et l'Amérique Latine.
Pas de photo
Michel VILLEMINOT
 né à Vittel en 1944 a suivi des études de piano durant son enfance. Vers l’âge de 20 ans il s’est pris de passion pour l’orgue. Après avoir acquis des bases auprès du Frère Hubert Fleith, organiste à Besançon, puis d’André Fleury au Conservatoire de Dijon, il a trouvé la réponse à son goût pour la musique ancienne et les instruments historiques auprès de Jacques Béraza titulaire de l’orgue de Dole. L’orgue de la Basilique de Dole, fabriqué au XVIII° siècle par un allemand installé en Bourgogne, Karl Josef Riepp a eu la chance d’être peu modifié au cours de son histoire et permet d’entendre la musique française dans ses sonorités d’origine, . Quant à Jacques Béraza, c’est un musicien qui s’est attaché à cet instrument et qui a montré le talent de faire découvrir, comprendre et aimer le répertoire de musique ancienne à l’orgue à de nombreux élèves.
Michel Villeminot a complété sa formation en suivant des cours d’été à Semur-en-Auxois auprès d’Odile Bailleux et Jean Boyer, et à Saint-Jacques de Compostelle auprès de Montserrat Torrent avec qui il a étudié le répertoire d’orgue espagnol.
Dijonnais de longue date, Michel Villeminot a trouvé à l'Église Notre-Dame de Talant, un orgue néo-classique à transmission mécanique acheté à la communauté de Taizé qui a rendu des services dans cette église vénérable construite par les Ducs de Bourgogne au XIII° siècle. Les travaux d’embellissement par la création d’un ensemble de vitraux commandés par le Ministère de la Culture ont permis d’entreprendre une reconstruction complète de l’instrument. C’est désormais un orgue de grande qualité de style baroque allemand réalisé par le facteur suisse Metzler en 1996 qui anime cette église. Michel Villeminot en est titulaire et anime une vie musicale qui permet d’entendre à Talant les grands noms de l’orgue en Europe.
Par ailleurs, Michel Villeminot est professeur de mathématiques à Dijon et l’un des responsables du dossier des retraites à la CFDT, qu’il représente au Conseil d’administration de la CNAV.
Marie WENISCH
Marie WENISCH
est née à Nevers d’un père musicien, organiste de la Cathédrale et d’une mère qui chante toute la journée. Bercée dès sa plus tendre enfance par la musique, celle exécutée dans le cercle familial mais aussi celle de la T.S.F. et des concerts, Marie Wenisch découvre avec ravissement la tribune d’orgue de son père où elle a parfois le privilège d’accéder. Rentrée au Conservatoire de Nevers à 9 ans, elle y suit ses études musicales notamment en  violon, avec un prix d’excellence qui lui permettra de rentrer en 1963 dans l’orchestre symphonique des Concerts Nivernais, puis dans l’orchestre de chambre des Ménestrels nivernais en 1970 auquel elle participe encore aujourd’hui. Parallèlement, elle étudie le chant grégorien à la chorale paroissiale puis à la Maîtrise de la Cathédrale.
Quant à l’orgue, ses débuts firent comme...souffleur ! L’harmonium à pédalier du papa est le terrain des premières tentatives en imitation de ce que fait son père. Rapidement, elle est amenée à accompagner à l’orgue la chorale que dirige son père. Titulaire de l’orgue de Saint Etienne à Nevers de 1972 à 1977, Marie Wenisch joue un rôle de plus en plus important dans la vie musicale et associative nivernaise jusqu’à devenir la présidente des Amis des Orgues de Nevers et secrétaire de la Fédération des Orgues de la Nièvre. Toutes ces activités musicales et associatives ne lui font pas oublier pour autant son métier : institutrice !


Pas de photo

Jean Pierre YON

Jean Pierre YON est né le 8 juillet1957 à Argenteuil (95). au pays des asperges ! dans une famille très modeste. Sa mère l' "oblige" à entrer à neuf ans dans une chorale d'enfants dans le quartier des Batignolles. C'est là qu'il découvre un piano et c'est grâce à un grand oncle, l'un des rares croyants de la famille et l'un des rares à aimer la "grande" musique qu'il prend des cours de piano. Il accompagne assez rapidement la chorale qui se met souvent au service de la paroisse Sainte Marie des Batignolles. où Jean Havard de la Montagne vient de temps en temps . C'est sur cet orgue d'ailleurs qu'était titulaire autrefois André Messager.
Il débute l'accompagnement des offices quand il n'y a personne à la tribune. Après un parcours assez atypique, il obtient le bac FM puis le CAPES en Éducation musicale. Il est Professeur d'éducation musicale, une dizaine d'année.
Il vit actuellement à Charbuy...autre pays des asperges

Retour à la page Concerts

IltonWJUNISKI
Né au Brésil en 1960 et établi en France depuis 1978, Ilton Wjuniski a terminé ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris avec quatre Premiers Prix et des recherches en musicologie.il a également reçu les récompenses les plus élevées aux concours internationaux de Paris, Édimbourg et New York (« Pro Musicis Sponsorship Award »).

Sa carrière l'a amené dans plusieurs pays d'Europe (Italie, Espagne, Portugal, Royaume-Uni, Allemagne, République Tchèque, Norvège, Russie, Arménie...) ainsi qu'aux Etats-Unis, Canada, Japon, Hong-Kong et en Amérique Latine.
Ilton Wjuniski a été « Resident Keyboard Player » au Northwest Bach Festival, aux Etats-Unis de 1993 à 2004, tout en tant invité par des institutions prestigieuses telles que la « Schola Cantorum Basiliensis », le « Forum Artium » d'Osnabrück, les « Semanas de Musica Barrôca » de Porto, la WDR de Cologne, la Fondation Vitae au Brésil, l'Académie Musicale de Villecroze, etc. Fondateur de l'ensemble «Contrasts  en Allemagne, du Trio Orphéus à Paris et d'un duo spécialisé sur la musique de la Renaissance avec le luthiste Jacob Heringman en Angleterre. Il est professeur titulaire aux Conservatoires de la Ville de Paris.
Son répertoire explore toute la littérature pour clavecin, depuis ses prémices méconnues au Moyen-Âge sans oublier la Renaissance et les chefs d’œuvres baroques et classiques. Ilton Wjuniski est considéré comme l'un des spécialistes mondiaux du clavicorde et de la musique ibérique sur instruments historiques. Il a été invité à jouer sur les orgues de la Marienkirche de Halle (Allemagne), sur l'orgue Callido de l'église de Venzone (Italie), et sur plusieurs orgues historiques au Portugal (Aveiro, Porto, Vila Nova de Gaia, etc), en Espagne (Cadaqués) et en France (Ste Elisabeth, à Paris, Bourth dans l'Eure, Prades).
Sa discographie comprend plusieurs compact-disques avec le flûtiste Michael Faust, avec lequel il travaille régulièrement depuis 1984, ainsi que de nombreux enregistrements en solo, dont l'intégrale des Suites Françaises de Bach au clavecin et au clavicorde. Son dernier disque, un triple CD sorti en mars 2017, contient douze sonates inédites de Friedrich Wilhelm Rust jouées sur le clavicorde historique de C. G. Sauer à la « Haendel-Haus » de Halle. Il a également enregistré un hommage à Wanda Landowska sur le clavecin Pleyel du Musée des Instruments de Musique de Berlin.